Make your own free website on Tripod.com

L'Alcool au volant

c'est criminel

Les accidents mortels causé par l'alcool

Ne devenez pas une statistique

Photo on the web

 

 

 

 

 

 

 

 

LES EFFETS PHYSIOLOGIQUES DE L'ALCOOL

L'alcool rétrécit le champ visuel.

L'alcool augmente la sensibilité à l'éblouissement.

L'alcool altère l'appréciation des distances et des largeurs.

Sous l'effet de l'alcool, un conducteur peut décider, devant un obstacle, de freiner sur une distance trop courte pour s'arrêter ou, devant un passage plus étroit que sa voiture, de passer quand même.

L'alcool diminue les réflexes.

La durée moyenne du temps de réaction dans des conditions normales est évaluée à une seconde environ. Dès 0,5 g/l, le temps de réaction peut atteindre 1,5 seconde. Ainsi, un véhicule roulant à 90 km/h parcourt 25 mètres en 1 seconde et 37 mètres en 1,5 seconde. Ce sont ces 12 mètres qui peuvent sauver une vie ! Les temps de réaction augmentent considérablement avec des taux d'alcoolémie encore plus élevés.

L'alcool provoque une surestimation de ses capacités.

L'alcool a un effet euphorisant.

Il provoque une surestimation de ses capacités. Après 0,5 g/l de sang, la conduite devient plus heurtée qu'à jeun et le conducteur fait beaucoup plus d'erreurs. Rien n'efface les effets de l'alcool : café salé, cuillerée d'huile... aucun " truc " ne permet d'éliminer l'alcool plus rapidement.

Lien utile: L'alcootest

 

CH3CH2OH (l) + K2Cr2O7(aq) + H2SO4(aq) CH3COOH(aq) + Cr2(SO4)3(aq) + K2SO4(aq) + 11H2O (l)

 

Il n'est pas rare de voir aux infos des drames occasionnés par l'ivresse au volant. Dans bien des cas les accidents mortels sont causé par l'ivresse au volant ou la vitesse.

Il est faut de croire que l'alcool n'affecte pas nos sens ou que l'alcool n'affecte pas notre jugement. Les différents paliers de gouvernement émettent des campagnes publicitaires pour nous rappeler et nous prévenir des risques que nous encourons lorsque nous sommes au volant d'un véhicule sous l'effet de l'alcool. Nous devons réfléchir profondément à l'impact que pourrait avoir la conduite d'un véhicule en état d'ébriété. Imaginez-vous au volant d'un véhicule après avoir consommé quelques bières durant une fêtes et imaginez-vous frapper un véhicule bondé d'enfant qui circule en sens inverse. La force de l'impact même à basse vitesse pourrait être fatale. Vous briserez non seulement la vie des autres mais la votre aussi. Tout ça parce que vos réflexes ainsi que votre jugement auront été altéré.

Si vous pensez être blindé contre l'effet de l'alcool c'est une grave erreur. Il suffit d'une consommation de trop pour tout faire basculer. Les experts vous diront certes qu'il faut considérer plusieurs variables pour calculer soi-même le pourcentage d'alcool dans le sang. Il y a le poids de la personne, son groupe d'âge, sa taille, la fatigue, le nombre de consommation, le temps écoulé entre la première consommation et la dernière, le taux d'élimination de l'alcool par le corps et finalement la quantité de nourriture absorbé durant la consommation d'alcool. Bref il y a trop de variable pour que vous puissiez calculer correctement votre taux d'alcoolémie vous même. La meilleure solution reste l'abstinence.

Munissez-vous d'un alcootest ça pourrait vous aidez apprendre la bonne décision

Cliquez sur la photo pour plus de détail.